Archives du mot-clé « tango paris »

IMG_6275 LUM

NEWS sur « Le Petit Livre Rouge du Tango »

« Le Petit Livre Rouge du Tango », photos MiLou, textes Hélène de Bonis : en vente à Paris, librairie photographique  « Le 29 », 29, bien sûr, rue des Récollets dans le 10ème. 

 

#PLRT MiLou

 

Le Petit Livre Rouge du Tango est un clin d’œil apolitique… mais c’est un livre de photos glanées pendant plus de 2 ans dans les milongas parisiennes, qui mettent en valeur des petits détails qui veulent dire beaucoup.

En plus de textes génériques incontournables sur le tango en général et en particulier à Paris, Le Petit Livre Rouge articule 13 chansons de tango traduites qui parlent de la vie, de l’amour aussi, des moments les plus gais aux instants les plus tragiques. Entre chaque extrait de ces chansons de tango s’intercalent des textes sur les milongas parisiennes parmi celles que j’ai fréquentées.

Un livre intime, comme le tango. Vous aurez plaisir à le feuilleter jusqu’à vos vieux jours…

Si vous avez une folle envie de vous le procurer, vous pouvez m’écrire par mail à milou »à »milonguettedeparis.fr, je vous réponds, on s’arrange et je vous l’envoie par courrier postal (supplément à prévoir selon où vous êtes). Son prix 20€, moins cher qu’un resto mais on s’en régale !

IMG_6275 LUM IMG_6276 IMG_6279

 

Milonga La Florida

Milonga La Florida: 

167 Quai de Valmy (Canal St Martin) – 75010 Paris.

(pour les fréquences et horaires cf./for schedule, please check www.tango-argentin.fr)

 

A l’approche des quais du Canal Saint-Martin et de l’Ourcq, le printemps fait fleurir des petits groupes qui trinquent au bord de l’eau, parfait pour un dimanche très titi parisien qui laisse filtrer des touristes aussi : « atmosphère, atmosphère… », résonne la gouailleuse et chaleureuse Arletty, L’Hôtel du Nord n’est pas loin !

IMG_5669 CROP&LUM&RED50P-9

Mais l’atmosphère est encore plus chaleureuse dans ce lieu, dit Bizz’Art, qui jadis s’appelait l’Opus Café et était déjà l’une des premières milongas de Paris de la fin du vingtième siècle 😉 .

Avec son nom, la Milonga Florida évoque la chaleur des Keys (en Floride, USA bien sûr) et en effet, un peu de clim ne ferait pas de mal ! Mais tout est en rénovation bien qu’ouvert, donc on attend d’y retourner avec impatience dès la rentrée !

Accueillis dès l’entrée, comme à Buenos Aires, par la charmante et parfois délirante Angelica Chemla, on passe une belle porte vitrée en bois patiné, des dallages blancs aux cabochons noirs et et un lourd rideau de velours rouge, le ton est donné…

IMG_3001 LUM2&RED20P-5

Quelques marches, d’où l’on peut balayer le regard et être vu(e), à gauche un long bar aux mille bouteilles où sont déjà juchées quelques tangueras impatientes, à droite de gros fauteuils ronds typiques des clubs de jazz, certains visés par un spot rouge comme emprunté au Red Light District d’Amsterdam… met en valeur d’autres tangueras plus patientes et en observation !

IMG_2996 LUM2&CROP&RED20P-4

 

IMG_2909 CROP&LUM&RED35P-2

 

IMG_5709 CROP2&RED20P-12

 

Au centre, la piste de parquet noir ébène, ou presque, que l’on peut espionner de la coursive habituellement dédiée au restaurant, mais où l’on peut aussi enfiler discrètement ses souliers l’œil rivé sur les cavaliers ou les cavalières…

IMG_5694 LUM&CROP&RED20P-10

 

IMG_2883 CROP&RED20P-1

Le charme en plus, c’est le DJ Mathias qui n’utilise que des vinyles ! Oui, bien qu’ils reviennent, ils se font rares dans le tango ; c’est gage de jolies pochettes vintages aux portraits de maestros, cantatrices et milonguettes d’époque ! A l’observer, on retrouve les gestes délicats qui manipulent ces objets de collection avec les paumes de ses mains et pose son diamant sur des voix d’or ! Alberto Podestá, Raúl Berón, Carlos Gardel bien sûr et Jaime Plana ,peut-être, pour ses beaux yeux…

IMG_5617 CROP&LUM&RED20P-7 IMG_5698 CROP&LUM&RED-11

 

Eeeeso!

 La milonga Tango Barge:

5 Port de la Râpée, 75012 PARIS – Métro Gare de Lyon

(pour les fréquences et horaires cf./for schedule, please check www.tango-argentin.fr)

Déjà, on aime le titre ! Un peu « barge » tous les « tango addict » le sont… De plus, tanguer sur un bateau, quoi de plus amusant ! La légère déclivité, moindre que sur la péniche de la Milonga Nix Nox, peut effrayer les équilibres fragiles mais on la sent à peine et de plus la barge ne vogue pas. Pourtant, depuis les hublots et les baies vitrées de la grande salle, on aperçoit le fort courant de la Seine qui fait défiler les bateaux-mouches, les péniches et les navettes de la police fluviale : Se fluctuat nec mergitur* n’est-elle la devise de Paris !? (* vogue mais ne sombre jamais).

Mais pour y accoster, il faut la mériter. Accrochée en contre-bas du Quai de la Râpée, rive droite, la barge est juste au pied du tout moderne Pont Charles de Gaulle, à quelques mètres sur la droite ; on ne peut y accéder que par une voie barrée que l’on pense interdite. Si la barrière est baissée il suffit d’appuyer et comme un sésame, on vous laisse passer, et là, récompense suprême à Paris, un parking, jusqu’ici gratuit !  Pour mieux se repérer de loin, c’est sur le quai opposé au « géant crocodile vert » qui abrite la Cité de la Mode et du Design dit « Les Docks ».

IMG_3327 CROP&RED-1

Dès que vous avez retiré le pied de la terre ferme, un grand espace baigné de rose vif et d’argent vous accueille dans son décor glitter, baroque et scintillant. A droite la piste et les tables réservées aux tangueros avec dîner spécial si on le souhaite et à gauche diner des groupes ou des habitués. Au milieu le bar et ses serveurs et serveuses, gracieux et affairés.

Aux premières heures, Carmen l’inénarrable tanguera au nom et au regard d’andalouse, qui a connu les premières heures du tango à Paris, jadis avec Victor, aujourd’hui disparu, donne des cours aux débutants ; puis vers 21H30 les connaisseurs arrivent… La piste est d’un beau bois sombre bien ciré mais pas glissant, la DJette ,Odile Fillon, met des tangos à l’ancienne et des cortinas parfois dansantes (oups!). On se croirait dans une croisière tango sans le mal de mer mais avec tout le charme de l’ambiance, un poil surannée et branchée à la fois, les tables sont conviviales et l’esprit aussi.

Une traversée recommandable !

IMG_3375 CROP2&RED-2

 

Milonga Le Théâtre de Verre

 La milonga du Théâtre de Verre:

17, rue de la Chapelle (code d’entrée: cf. réseaux tango ou FB), 75018 Paris – métro  Marx Dormoy

(pour les fréquences et horaires cf./for schedule, please check www.tango-argentin.fr)

En arrivant rue de la Chapelle, on pourrait penser que le bal tango est dans la monumentale basilique Sainte-Jeanne; après tout , on va à la milonga comme à la messe à la recherche de la communion, de la chaleur des Hommes, de l’absolution, de la vérité. Mais c’est en face, au creux d’un porche, au fond d’une cour.

054Un vieil alcoolique noir, très noir, guide mes pas malgré lui en tirant des bords mais il me mène à bon port. Nos chemins divergent à la dernière minute.

011

Je passe le bar enfumé par l’asado et pénètre dans la nef à la charpente de bois et de tôle ondulée tout juste éclairée en son centre de trois spot dont un rouge. Tout est dit : c’est bien là, sur une piste blanche qui dessine les ombres des premiers tangueros.

018

Affairé à découper des petits papiers qui annoncent la prochaine milonga festive du vendredi, l’hôte me fait grâce de l’inscription puisqu’il n’a plus de papier ! Mais je m’acquitte de l’entrée. De grandes tables rectangulaires ornées de chaises de récupération multiple décorent dans la pénombre tout le tour de la salle. Elle est grande et, pour le moment, clairsemée. La musique est classique, drôle pour ce lieu atypique et peu conventionnel. Je m’assois à côté d’un inconnu qui ne le sera bientôt plus. J’enfile mes lunettes et mes chaussures. « On dirait qu’elles sont en galuchat » me dit l’homme. Très bonne entrée en matière car, en tango, l’accessoire est aussi précieux que le reste.

Nous méritons d’aller plus loin.

026-cropcropredtour.jpg